Symptômes et diagnostic

Quels sont les signes de l’Apnée du Sommeil ?

Les signes pouvant faire penser au Syndrome d’Apnée du Sommeil sont nombreux :
- ronflements très bruyants,
- arrêts de la respiration avec des reprises bruyantes,
- nombreux éveils associés à une forte envie d’uriner,
- sommeil agité, sursauts,
- sueurs,
- essoufflements,
- baisse de la Libido .
La plupart de ces Symptômes sont relatés par le partenaire ou d’autres membres de la famille (ronflements excessivement bruyants).

La journée, les patients se plaignent d’une très grande fatigue, d’une somnolence excessive, d’une sensation de ne pas être reposés au réveil, de troubles de la concentration, de la mémoire, de performances, de troubles du comportement, de céphalées matinales. Ces symptômes sont ressentis par la personne elle-même, mais peuvent être banalisés ou négligés par une habitude de celle-ci à ces manifestation : « je vieillis c’est normal que je sois fatigué ».
C’est la succession des arrêts respiratoires durant le sommeil et la fragmentation de celui-ci qui sont à l’origine de ces troubles. Les Apnée sont à l’origine de micro éveils qui ne sont pas ressentis par le patient, mais perturbent la qualité du sommeil. La structure même du sommeil va être modifiée, la quantité de sommeil récupérateur va se voir diminué et sera à l’origine de la somnolence diurne.

Y a-t-il des facteurs favorisant le Syndrome d’Apnées du Sommeil ?

La consommation d’alcool le soir ou la prise de somnifères peut augmenter le relâchement musculaire et favoriser les apnées obstructives, tout comme le surpoids, par l’augmentation de l’épaisseur des tissus graisseux au niveau de la gorge.
On peut enfin noter que la position allongé sur le dos peut être la conséquence d’apnées du sommeil. Certaines personnes ne présentent, en effet, des apnées que dans cette position, on parlera alors d’apnées positionnelles.


Pourquoi est-il important de traiter les Apnées du sommeil ?

Le Syndrome d’Apnées du Sommeil est dangereux pour la santé par ses conséquences sur l’organisme.

C’est un facteur de risque avéré des pathologies cardio-vasculaires : hypertension artérielle, troubles du rythme cardiaque, Infarctus du myocarde, Accident vasculaire cérébral (AVC).

Le Syndrome d’apnées du sommeil (SAS) est également une cause reconnue d’accidents de la route (risque multiplié par 3), ceux-ci dus à une baisse de la vigilance et une trop grande somnolence. L’arrêté du 28 décembre 2005 indique qu’un Syndrome d’Apnée du Sommeil non traité est une contre-indication formelle à la conduite automobile pour les titulaire d’un permis du groupe 2 (poids lourds, conducteurs professionnels, véhicules de sécurité), et une contre-indication relative pour tout autre conducteur.

La répétition d’un sommeil non récupérateur va également être une cause de troubles de l’humeur pouvant aller jusqu’à une dépression majeure.

Enfin, des études récentes ont montrées un probable lien entre les troubles respiratoires du sommeil et le Syndrome métabolique et le Diabète (principalement de type 2) Lire le consensus de la Fédération Internationale du Diabète. Le Syndrome métabolique et le Diabète sont toutes deux des pathologies à haut risque de développement de maladies cardio-vasculaires. Il est donc impératif de dépister une association entre un Syndrome d’Apnée du Sommeil et un Diabète dans le cadre de la prévention des maladies cardio-vasculaires.

Les risques au long terme sont donc essentiellement des risques de développer une pathologie cardio-vasculaire, mais aussi une détérioration du mode de vie voire un isolement social ou socio-familial.

Comment peut-on savoir si l’on souffre d’Apnées du Sommeil ?

Si des manifestations font penser aux apnées du sommeil, il est important de pouvoir poser un Diagnostic .

L’examen du sommeil se déroulera pendant la nuit, au domicile ou dans un centre spécialisé.
Le diagnostic pourra être simplement respiratoire avec mesure de l’amplitude respiratoire, du flux d’air, de la saturation en oxygène et des pulsations cardiaques : c’est la Polygraphie Ventilatoire du Sommeil. Il est également possible d’effectuer une polygraphie respiratoire et neurologique dite Polysomnographie, qui mesurera, en plus des paramètres précédents, l’activité musculaire, cérébrale et oculaire.

Le diagnostic de Syndrome d’Apnée du Sommeil est posé par un spécialiste qui conseillera un traitement adapté.
Il existe également un examen de dépistage simple pouvant être pratiqué en ambulatoire qui, selon le résultat, sera complété par un examen de diagnostic.

Sur la toile