La pompe pour qui ?

Le critère principal retenu pour indiquer un traitement par pompe est l’impossibilité d’obtenir un équilibre métabolique satisfaisant sous multi-injections sous-cutanées d’insuline [1] .

Il s’agit d’une indication très large, permettant de proposer une pompe tant à un diabétique de type 1 qu’à un patient de type 2 (dit insulinorequérant), mais aussi à un très jeune enfant chez lequel les besoins insuliniques très faibles ne permettent pas de multiplier les injections sous-cutanées. En définitive, la mise sous pompe d’un patient est laissée à l’appréciation du diabétologue en accord avec son patient. Ni Hba1c, ni quantité d’insuline minimale, ni âge, ni ancienneté de diabète ne sont requis pour obtenir une mise sous pompe.

La pompe à insuline peut également être une bonne indication pour les femmes diabétiques enceintes. L’instauration d’un équilibre glycémique optimal durant la grossesse est essentielle : une prise en charge insuffisante du diabète durant cette période peut être préjudiciable au fœtus comme à la future maman. La mise sous pompe pour la durée de la grossesse, que ce soit dans le cas d’un DT1 ou d’un DT2 (en remplacement des antidiabétiques oraux) est de plus en plus souvent recommandée.

Cependant, certaines contre-indications (de niveaux différents) ont été clairement définies dans les recommandations des autorités compétentes (ALFEDIAM, aujourd’hui SFD).

CONTRE-INDICATIONS ABSOLUES

  • Existence de troubles comportementaux graves ;
  • surveillance sanguine et urinaire insuffisante ;
  • négligence de la part du patient ;
  • mauvaise acceptation de la pompe.

    CONTRE-INDICATIONS RELATIVES

  • Cécité, surdité (empêchant la bonne perception des alarmes) contournables avec la formation de l’entourage ;
  • patient vivant seul, pour lequel il est nécessaire de s’assurer d’un contact au moins quotidien avec un membre de la famille, ami ou voisin.

    CONTRE-INDICATIONS TRANSITOIRES

  • Rétinopathie proliférante justifiant une photocoagulation au laser.

Notes

[1Référence à la LPPR (Liste des produits et prestations remboursables) - Publication au Journal Officiel du 25 août 2006. Le texte dans son intégralité : http://www.diamip.org/ps/medias/pompe-insuline.pdf